Point sur la pêche de loisir du BAR au nord du 48 ème parallèle au 31 juillet 2018
voir les courriers ci-dessous :
Courrrier-des-deputes-adresse-a-Karmenu-Vella-Peche-recreative-du-bar-1
Lettre du ministre S Travert au Commissaire Karmenu Vella-2
Reponse-Commissaire-Karmenu-Vella-aux-deputes-25-07
Notre-reaction-suite-a-la-reponse-de-Karmenu-aux-deputes-25-07

 

Publicités

La nouvelle navette du Port d’échouage est en service depuis le 30 juin.
Elle fonctionnera 7 jours/ 7 jusqu’au 2 septembre, puis le week-end du 8 au 9 septembre 2018
(voir les horaires ci-dessous)
navette 2018

 

 

L’éco-organisme Screlec-Batribox a mis en place, depuis le 10 mai, en lien avec la région Bretagne, une collecte expérimentale de piles et batteries dans cinq ports de plaisance bretons : Saint-Quay et Le Légué (Côtes-d’Armor), Port-la-Forêt (Finistère), Lorient et Le Crouesty (Morbihan).

COLLECTE DE PILES ET BATTERIES

Plaisanciers, videz vos cales !
L’opération Piles à Quai lancée par Batribox et la Région Bretagne arrive à Saint Quay Port d’Armor, elle vise à sensibiliser au geste de tri et à faire connaître la filière du recyclage des piles et accumulateurs.
3 collecteurs de piles à l’extérieur sont disponibles      (à l’entrée des sanitaires, au point déchets à l’entrée du port et à l’accueil de la capitainerie).

Cliquez sur le lien  pour en savoir plus:     https://www.batribox.fr/pilesaquai/

 

 

 

 

DU NOUVEAU DANS NOS PORTS :
AU PORT D’ECHOUAGE:
le parc à annexes en libre service est opérationnel
AU PORT D’ARMOR :
le rond point d’accès a été modifié et agrémenté d’une belle rose des vents

 

 

 

 

Assemblée générale de l’APPUOPP
Samedi 24 mars 2018
9  h 45    Centre de Congrès     Saint Quay Portrieux

Samedi 10 mars 2018  Pêche du bar au dessus du 48 ème parallèle
A Morlaix, les plaisanciers sont venus nombreux exprimer leur légitime mécontentement.
 
Cette manifestation, organisée conjointement par le collectif « La mer à tout le monde » et la FNPP, a connu un franc succès. Plus de 800 plaisanciers ont tenu à exprimer leur profond et légitime mécontentement à l’encontre des mesures 2018 prises par la Commission européenne.
Jean Kiffer, président de la FNPP, a rappelé les principales revendications des pêcheurs plaisanciers que S Travert, Ministre des Pêches, s’est engagé à défendre : 1 bar par jour et par pêcheur au second semestre 2018 en attendant la mise en place dès 2019 de quotas mensuels plus adaptés à leur activité. Il a par ailleurs rappelé le poids économique et sociologique considérable de la pêche récréative en mer.
En fin de réunion et après avoir reçu confirmation de Bruxelles, le président de la FNPP a pu faire une annonce importante. Suite à sa demande, l’EAA ( European Anglers Alliance), avec le soutien financier de l’EFTTA (European Fishing Tackle Trade Association), a constitué une requête auprès de la Cour de Justice européenne à l’encontre de la Commission européenne pour les motifs suivants : discrimination entre citoyens européens, utilisation de données inexactes et non-fondées et non-respect de l’article 17 de la PCP (prise en compte du poids économique et sociologique des différentes pêcheries) .
Merci à tous ceux qui ont participé à cette importante manifestation qui en appellera peut-être d’autres si les autorités restent sourdes aux légitimes revendications que les plaisanciers ont exprimées en ce samedi 10 mars à Morlaix.                                                                                                                                             Communiqué FNPP

 

ci-dessous articles parus dans Ouest France et Le Télégramme concernant cette manifestation :
Manif Morlaix article OUEST FRANCE du 11mars 2018
manif Morlaix article TELEGRAMME du 11 mars 2018

Pêche du bar 2018
5 février 2018 
La FNPP reçue par le Ministre de l’Agriculture, M. Stéphane Travert
Lors d’un long entretien empreint d’une grande fermeté, mais resté toutefois courtois et constructif, nous avons pu exposer les difficultés sérieuses auxquelles la pêche de loisir en mer est actuellement confrontée.
Nous avons fait part au Ministre de la vague de mécontentement sans précédent suscitée au sein des pêcheurs en mer par les mesures décidées lors du Conseil européen des Ministres de la Pêche en décembre dernier.
JC Bel et moi-même avons, par ailleurs, rappelé le poids économique et sociologique considérable lié à nos activités et les conséquences dramatiques engendrées par les mesures mises en place.
Interrogé sur ses intentions, le Ministre s’est engagé à demander le statu quo pour l’année 2018, à savoir la possibilité de pouvoir capturer un bar par jour et par pêcheur au second semestre. Il nous a aussi assuré œuvrer activement à la mise en place d’un quota mensuel dès 2019, dispositions auxquelles il a toujours été favorable.
En attendant que le CIEM actualise ses données 2017, nous avons annoncé notre intention de déposer une requête sommaire auprès de la Cour de Justice européenne pour discrimination entre citoyens européens et utilisation de données non fondées.

http://fnppsf.fr/derniere-minute/presse/Entretien-avec-S-Travert-05-fevrier-2018.htm

TAC et quotas 2018

Le conseil des ministres européens de la Pêche sur les Tac et quotas n’a abouti que peu avant 8 h ce mercredi 13 décembre.

Pour le bar, le paquet adopté est aussi présenté comme équilibré et tenant compte des pêcheries tout en permettant de « réduire drastiquement les captures ». Il doit permettre, indique Karmenu Vella, de les faire baisser de quelque 2 230 tonnes actuellement, à 950 tonnes, pêches commerciale et récréative réunies. Le conseil donne un peu plus de détail sur les mesures : la pêche est limitée aux métiers de l’hameçon, plafonnés à 5 tonnes par an (au lieu de 4), et avec deux mois de fermeture pour protéger la concentration de reproducteurs. Les captures accessoires tolérées pour les autres engins sont encore réduites (mais pas supprimées comme proposé).

Et la pêche récréative est encore restreinte, avec seule la pêche avec remise à l’eau (no-kill) autorisée toute l’année. Pour le stock sud de bar, dans le golfe de Gascogne, la pêche de loisir devient aussi soumise à une limite quotidienne de trois bars.

ci-dessous article complet  ainsi que les communiqués de la FNPP,

de M Alain Cadec et du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation
Conseil Tac et quotas 2018

Communique de la FNPP La pêche de loisir gravement menacée

Alain Cadec Nouvelles mesures pour la pêche du bar

ALIMAGRI_cp_accord_tac_et_quotas_de_peche_2018_

 

e